Le Fils de l’Homme

Le Fils de l’Homme

Jésus, le Fils de Dieu a annoncé Sa Venue à l’époque de la fin, en ces termes :

« Mais, quand le Fils de l’Homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la Terre… »

« Mais, quand viendra Celui qui est l’Esprit de Vérité,
Il vous conduira dans toute la Vérité.
Et quand Il viendra, Il châtiera le monde à cause du péché et pour la Justice.
Et Il apportera le Jugement.
Mais moi je vais au Père et désormais vous ne me verrez plus… »

La prophétie s’est accomplie !

Le Fils de l’Homme a vécu parmi nous !

…au début du siècle dernier.

La meilleure preuve en est le Message de la Vérité qu’Il nous a laissé !

La promesse s’est réalisée !

Mais hélas ! Les croyants et les chefs religieux, de l’époque de Sa présence sur Terre ne L’ont pas reconnu.

Ils L’ont méprisé, calomnié, persécuté…

…tout comme jadis, il y a deux mille ans, les Juifs n’ont pas voulu reconnaître le Fils de Dieu Jésus comme étant leur Messie… et ils l’ont lâchement assassiné.

Ainsi, aujourd’hui, les Juifs attendent toujours le Messie,

…et les chrétiens attendent encore la Venue du Fils de l’Homme…

…tout en ignorant, méprisant ou rejetant le Message de la Vérité que le Fils de l’Homme a légué à l’humanité… comme unique corde de sauvetage pour l’individu.

– Lequel Message fait UN avec la Parole du Fils de Dieu Jésus… puisqu’Ils sont issus de la même origine purement Divine.

Mais, combien il est affligeant de savoir et de constater :

– Que les Juifs sont toujours rivés à leur Torah,

– De même les chrétiens restent accrochés à leur Bible,

– Les musulmans à leur Coran…

…tout comme jadis, les pharisiens et les scribes se sont cramponnés à leurs écritures et leurs traditions, se révélant ainsi incapables de comprendre tout ce qui est au-delà du domaine terrestre, de reconnaître la réalité de la vie, et la Parole de la Vérité incarnée en Jésus, le Fils de Dieu.

C’est pourquoi, les horribles évènements de l’Histoire humaine se sont encore renouvelés à notre époque !

…puisque les adeptes de toutes les confessions religieuses de la Terre se complaisent toujours dans leurs illusions, leur rigidité intellectuelle, leur mentalité prétentieuse, ne voulant fournir aucun effort pour évoluer, en tirant les leçons des fautes du passé… afin de ne pas les reproduire !

La destinée de l’Humanité… et de la Terre est tragique… et prévisible !

En effet, la Venue sur Terre du Fils de l’Homme représentait l’ultime possibilité de salut…

« Mais, lorsque le Fils de l’Homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la Terre… »

Maintenant, nous connaissons la réponse à cet « avertissement » du Fils de Dieu Jésus :

NON ! Il n’a pas trouvé la foi, mais :

L’infidélité… l’hostilité… la présomption sacrilège…

Il ne faut donc pas s’étonner si, depuis le départ de la Terre du Fils de l’Homme, tous les maux qui accablent les humains n’ont cessé de s’étendre et de s’aggraver !

Celles et ceux qui croient encore en l’homme et espèrent un avenir meilleur ou une ère nouvelle devraient méditer sérieusement ces Paroles du Fils de l’Homme, au lieu de se bercer d’illusions :

« Compte tenu de ses facultés, l’être humain avait la possibilité de transformer en Paradis le monde terrestre formé à l’image de la Création. Or, il ne l’a pas fait ; il voit donc à présent devant lui le monde tel qu’il l’a déformé par son action néfaste. Tout est là ! »

Le Paradis sur cette Terre ! :

– La Paix et la Joie parmi tous les humains de tous les peuples de la Terre !

– L’harmonie, la beauté, la santé…

– Un seul enseignement spirituel homogène issu de la Volonté de Dieu… puisqu’il n’y a qu’un seul Créateur, une seule Vérité…

Voilà ce qui aurait dû être !

Maintenant, que voyons-nous, après des millénaires d’évolution ? Ou plutôt de régression ?

La réalité terrestre est consternante, accablante :

La majorité des humains ont renié leur Créateur et vivent dans l’impiété, sans foi, ni loi !

Et ceux qui se disent « croyants » se répartissent parmi des confessions religieuses en pagaille, qui se contredisent – bien que prétendant puiser à la même source – et qui s’entredéchirent sans vergogne, sans scrupules.

Ne sommes-nous pas à l’antipode du Paradis terrestre que les humains auraient dû instaurer… puisqu’ils possèdent le libre arbitre et qu’ils ne se gênent pas pour l’utiliser à mauvais escient… pour des actions néfastes !

L’humanité est tombée si bas.

Hélas ! Un retour en arrière est impossible.

Une amélioration encore moins, car tout est faux depuis la base.

Le chemin qu’elle suit obstinément, depuis des millénaires, la conduit inévitablement à la perdition.

Maintenant il est trop tard !

C’est la faillite totale…

L’humanité d’aujourd’hui ne sait même pas qu’Il est venu sur cette Terre et que le Jugement Dernier est dans sa phase ultime !

Elle ne remarque pas que tous les voyants sont au rouge :

Les catastrophes naturelles de plus en plus nombreuses et dévastatrices, la dégradation du climat, les ressources naturelles épuisées, les épidémies, la crise économique et financière mondiale permanente, les scandales des chefs religieux…

Pourtant, ce sont les principaux signes révélateurs mais aussi des avertissements qui annoncent le proche dénouement final.

Les humains ne font plus que gérer les maux qu’ils génèrent eux-mêmes.

C’est la confusion extrême !

Selon la loi universelle, maintes fois évoquée par le Fils de Dieu Jésus, en ces termes :

« L’homme récoltera au centuple ce qu’il a semé. »

…les répercussions ne pourront être que terrifiantes.

Le récent tremblement de terre en Haïti qui a causé plus de 300 000 morts est une malédiction mais aussi un avertissement, à l’humanité entière.

Sa Mission

Lors de Sa venue sur cette Terre, le Fils de l’Homme avait aussi pour Mission d’instaurer le « Royaume de Dieu », que l’on nomme aussi le « Millénium » ou le « Règne de Mille ans ».

Cependant, Il a été contraint d’y renoncer ! …car de graves évènements provoqués par les humains s’y sont opposés… et l’infidélité du plus grand nombre a prévalu.

…Et comme jadis, le Fils de Dieu Jésus devant la foule hurlante et haineuse… l’écœurement L’a rendu muet… et Il a laissé les humains exercer leur libre arbitre.

C’est ainsi que l’humanité s’est chargée d’une énorme malédiction en manifestant, une nouvelle fois, son hostilité envers Dieu, en s’arrogeant le droit de récuser Son Envoyé et en Lui infligeant souffrances et calomnies !

Depuis ce nouvel outrage, ce nouveau forfait, la décadence continue et s’accentue… c’est la descente vers l’abime… que chacun peut constater… s’il le veut !

Les humains ont perdu toute dignité. Ils ne savent plus que celle-ci est l’essentiel de la personnalité humaine.

Ils ne sont plus capables que de produire de la technique …ce qui les rend orgueilleux, arrogants et aveugles… car la mise en avant de leurs succès, uniquement en ce domaine, ne sert qu’à cacher, à occulter ce qui est le principal, à savoir : la raison d’être et de vivre sur cette Terre.

…laquelle est exprimée par Jésus le Fils de Dieu, en ces termes :

« “Heureux ceux qui ont le cœur pur car ils verront Dieu.”
Ces mots contiennent tout : c’est ce que l’homme peut acquérir de plus grand :
Voir Dieu dans Ses Œuvres.
Son cœur doit être pur, clair comme le cristal afin qu’aucun voile ne trouble sa vue. Voir c’est reconnaître ! L’homme qui est pur de cœur est parvenu à l’accomplissement ; il peut s’élever vers la Lumière. »

Mais, à présent, la vie sur Terre n’a plus aucun sens.

C’est la course la plus insensée à l’acquisition et à l’accumulation des biens matériels.

Les humains se sont fabriqués des œillères.

Ils ont les yeux rivés sur ce qui est terrestre… et sur l’enveloppe extérieure, physique, de l’esprit.

Pour tous, même pour ceux qui s’en défendent, la devise est :

« Tous les moyens sont bons »

…pour la réalisation des chers désirs personnels.

L’égoïsme dirige toutes les actions, toutes les paroles, toutes les pensées…

En effet, l’assouvissement des désirs personnels supplante toute autre considération…
même dans la recherche du bonheur terrestre !

Tout s’est dégradé à une vitesse incroyable.

Alors que :

« Tout devait devenir nouveau ! »

pendant la période du Jugement, et sous le Règne de la Paix et de la Joie que devait instaurer le Fils de l’Homme…

Tout est devenu pire !

Dans sa frénésie de jouissance, avec ses sens exacerbés, l’être humain a tout déformé, souillé, avili.

C’est ainsi qu’en premier lieu, les barrières naturelles entre les sexes ont été rapidement renversées… ce qui a permis à la vie sans frein, selon le principe de Lucifer, de se répandre sur toute la Terre…

…avec son cortège d’horreurs, de débauche, d’immoralité, d’indécence, d’impudeur, de violences, de meurtres, de vols, de ruses… et de mensonges…

Que de maux… et de mots… inventés par les hommes…

et qui n’existaient pas au commencement !

La vie actuelle ne m’inspire que dégoût, horreur et honte !

…surtout lorsque je considère ce qui aurait dû être, et la promesse du Fils de l’Homme, où sous Son Règne :

« L’homme ne vivrait que pour la joie de son prochain et réciproquement ! »

Il me semble qu’il faut avoir renoncé à tout idéal humain pour se trouver à l’aise dans ce monde sans âme où l’être humain n’est plus qu’une machine, un esclave de la technique… et de tout ce qui est matière… donc périssable.

Pour ma part, seule ma nostalgie grandissante du Paradis céleste, ma véritable patrie, m’aide à supporter ce monde pervers… et me donne de l’espoir !

Son Message

« Il vous conduira dans toute la Vérité… » a promis Jésus.

Là encore, la prophétie est accomplie !

Évidemment, il s’agit de la Vérité ignorée des êtres humains !

Cette promesse sous-entend naturellement que les êtres humains, à l’époque de Sa venue, seront dans l’incapacité de reconnaître la Vérité par eux-mêmes… et que, par conséquent, ils vivront dans le mensonge… sinon le Fils de l’Homme n’aurait eu aucune raison de venir sur cette Terre

« afin de nous conduire dans toute la Vérité » !

Voilà qui est évident… et d’une simplicité enfantine… et d’une objectivité incontestable !

En effet, Il n’est pas venu nous adresser des félicitations… ni distribuer des récompenses, comme se l’imaginent la plupart des croyants.

La nécessité de Sa venue est tout autre :

En apportant la Vérité… perdue, Il est venu exhorter les croyants à reconnaître puis à se débarrasser des nombreux mensonges dans lesquels ils se sont empêtrés, en acceptant aveuglément les faux enseignements de leur confession religieuse.

Mais, lequel des humains est prêt à reconnaître, avec humilité, qu’il s’est fourvoyé… et qu’il en porte l’entière responsabilité ?

Qui se sent concerné et disposé à se remettre en cause… entièrement ?

Il faut bien reconnaître que l’être humain n’aime entendre que des paroles agréables.

C’est pourquoi, ceux qui, aujourd’hui encore, attendent la venue du Fils de l’Homme, ont cette mentalité d’auto-satisfaction, de contentement de soi… si déplaisante et injustifiée.

Et ils sont nombreux ceux qui L’attendent… tout en rejetant et méprisant Son Message.

C’est, hélas, la réalité !

Pourtant… :

La Parole, le Message du Fils de l’Homme est la preuve de l’origine purement Divine… du Message et de Son Auteur…

« Car le Fils de l’Homme fait UN avec Son Message. »

« Une preuve comme il ne peut en être donnée de meilleure ni de plus convaincante pour tous les esprits humains. »

Mais, comme toujours, les humains attendent et exigent des « preuves » sous forme de miracles c’est-à-dire des actes arbitraires contraires à la Justice du Créateur et aux Lois de Sa Création.

…tout comme jadis, ils ont raillé Celui qu’ils avaient crucifié en vociférant :

« …prouve que tu es le Fils de Dieu, descends de la croix ! …si tu es le Fils de Dieu… aide-toi toi-même ! »

Les humains d’aujourd’hui n’ont pas changé de mentalité.

Ils veulent d’abord des preuves – selon leurs fausses conceptions – avant de daigner faire l’effort d’accueillir la Parole de la Vérité et de la rendre vivante en eux-mêmes.

Ils sont toujours aussi paresseux… et exigeants !

Ils ne pensent qu’à scruter, critiquer, et à dénigrer, avec leur intellect.

L’humilité et la modestie sont bien loin de leurs préoccupations… et de leurs possibilités.

D’autre part, la méfiance généralisée incite les hommes à rechercher des « preuves » terrestres, uniquement selon leur logique intellectuelle.

Cependant, dans le domaine spirituel, les preuves intellectuelles ne servent à rien !

Au contraire, ceux qui s’en contentent – même ceux qui adhérent au Message du Fils de l’Homme – se rendent plus coupables que les ignorants car ils se conduisent alors en hypocrites.

Et ils sont très nombreux à notre époque, et tout particulièrement concernés par cette parole biblique bien connue :

« Faites comme ils disent, mais ne faites pas comme ils font, car ils disent mais ne font pas ! »

Aujourd’hui, plus que jamais, les actes des hommes contredisent leurs paroles.

« Où que vous regardiez, c’est aujourd’hui la grandiloquence qui est en tête et qui mène tout. »

(Le Fils de l’Homme.)

Hélas ! Trois fois hélas ! En effet, la grandiloquence prédomine tout sur cette Terre.

…les belles paroles onctueuses ne manquent pas… elles servent non seulement à s’illusionner sur soi-même… mais aussi et surtout, à tromper, à abuser le prochain.

Elles sont « monnaie-courante » autant dans les relations professionnelles, commerciales, amicales ou familiales… que parmi les chefs des confessions religieuses !

C’est pourquoi :
Seul celui qui vit réellement selon la Parole du Message du Fils de l’Homme peut obtenir cette preuve vivante au tréfonds de lui-même.

Seulement pour lui, tout devient évidence !

…parce qu’il en a fait, au préalable, l’expérience vivante.

« Le Message contient et donne tout… »

« …Mais seulement pour celui qui se tient prêt à recevoir avec gratitude »

Mais, aujourd’hui, il y a un « MAIS » de taille gigantesque… insurmontable !

L’être humain est tombé si bas qu’il se trouve dans l’incapacité d’aborder seul le Message du Fils de l’Homme, sans être aidé et guidé, pas a pas, par un initié…

…l’indigence spirituelle est si grande !
…même parmi les adhérents au Message de la Vérité, car ils ont négligé de Le mettre en pratique, perpétuant ainsi la faute principale de tous les croyants de tous les siècles écoulés !

Car, pour celui qui se déciderait enfin à aborder le Message de la Vérité – sans idées préconçues – il est absolument indispensable qu’il se débarrasse, au préalable, de tout ce qui lui a été inculqué depuis l’enfance.

Il lui faut tout rejeter d’un bloc et recommencer entièrement à zéro.

Et pour ce faire, l’être humain d’aujourd’hui n’en est plus capable… depuis longtemps !

En outre, il a enseveli sa faculté de compréhension sous un amas de ruines qu’il lui faut déblayer lui-même… et cela personne ne peut le faire à sa place.

Mais surtout… surtout… le temps nécessaire manque !

…et il lui faudrait fournir un effort considérable !

Qu’il commence donc par réfléchir à ces extraits de Son Message :

« …car le savoir véritable ne s’acquiert que par l’expérience vécue ! »

« …et il lui faut reconnaître la Parole comme étant le salut. »

« Le salut et la rédemption ne viendront à lui que dans la Parole qu’il lui faut accueillir afin que, en vivant d’après Elle, il se libère des liens qui le maintiennent dans la méconnaissance et la déformation des véritables valeurs. »

Mais pourquoi a-t-il tardé si longtemps… à se réveiller ?

La parabole des vierges folles et des vierges sages donne la réponse…

…elle est d’une actualité « brûlante ! » :

« Alors, il en sera du Royaume des cieux comme de dix vierges qui s’en allèrent, munies de leurs lampes, à la rencontre de l’époux.

Or, cinq d’entre elles étaient sottes et cinq étaient sensées.

Les sottes, en effet, prirent leurs lampes, mais sans se munir d’huile ; tandis que les sensées, en même temps que leurs lampes, prirent de l’huile dans les fioles.

Comme l’époux se faisait attendre, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.

Mais à minuit un cri retentit : “Voici l’époux ! sortez à sa rencontre !”

Alors toutes ces vierges se réveillèrent et apprêtèrent leurs lampes.

Et les sottes de dire aux sensées : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.”

Mais celles-ci leur répondirent : “Il n’y en aurait sans doute pas assez pour nous et pour vous ;
allez plutôt chez les marchands et achetez-en pour vous.”

Elles étaient parties en acheter quand arriva l’époux : celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte se referma.

Finalement, les autres vierges arrivèrent aussi et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !”

Mais il répondit : “En vérité je vous le dis, je ne vous connais pas !”

Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

(Octobre 2010.)